Conférence

Pratiques de la Médecine Traditionnelle Péruvienne.

Conférence donnée par le psychologue spécialiste en chamanisme Pio Vucetich à l’Université de Californie, UCI. Ecole de Médecine.  Organisée par le Bureau de l’Egalité des Chances et de la Diversité.

La semaine dernière s’est tenue à l’Université de Californie, Irvine une conférence sur la Médecine Ancestrale Péruvienne donnée par Pio Vucetich, invité par la Faculté de Médecine.

Cartel de la conferencia

Cartel de la conferencia

Le psychologue et spécialiste en chamanisme Pio Vucetich a décrit les principes de la Médecine Ancestrale Péruvienne et développa plus particulièrement le sujet de son utilisation en ce qui concerne les addictions et les troubles mentaux. De même que d’autres médecines traditionnelles comme l’Ayurveda et l’Acupuncture, et au contraire de la médecine allopathique , la médecine ancestrale péruvienne reconnait l’existence et l’importance du système énergétique et la nécessité de le débloquer et de le rééquilibrer.

 A propos de la récupération de l’équilibre qui correspond à la santé, il évoqua l’importance de la restauration de la relation avec les ancêtres et l’importance de la santé spirituelle afin que la personne « s’enracine » et puisse dépasser le chaos entre son passé, présent et futur.

Il considère que l’avenir de la médecine inclut une relation complémentaire entre la médecine ancestrale et la médecine allopathique. La médecine occidentale a permis une avancée scientifique significative, techniques de diagnostic et traitements très précieux, cependant, elle a oublié l’intégralité de l’être humain en ne tenant pas compte de comment la personne en est arrivée à tomber malade, les facteurs physiques, psychologiques, énergétiques et spirituels. Il ajouta que c’était inhumain de fournir des traitements très avancés mais de ne pas aborder le thème de la peur de la mort comme avec les malades de cancer. Il a présenté les addictions comme une maladie spirituelle qui exprime un vide de sens donné à la vie. Tout cela implique le déblocage des énergies, l’utilisation de plantes, l’alimentation, les massages, les pèlerinages, le contact avec la nature.

 Quand on lui demanda pourquoi les professionnels acceptent si peu cette tradition médicinale, il fit référence à l’attitude historique d’intolérance envers d’autres cultures différentes de la sienne, particulièrement à celle des vaincus pendant la conquête : « c’est une médecine indigène », « c’est la médecine des vaincus ». Il invita les médecins et les psychologues à faire des recherches sur les pratiques médicinales et ainsi découvrir la valeur scientifique  de celles qui donnent des résultats positifs depuis des millénaires.

Ainsi, dans le traitement des addictions sévères, les résultats de guérison dépassent 70% avec les traitements de la médecine ancestrale alors qu’ils n’atteignent pas 40% avec la médecine occidentale.

Nous espérons pouvoir rapidement ajouter davantage du contenu exposé.

conferencia con el embajador

L’évènement s’adressait aux médecins, psychiatres et étudiants en médecine de l’Université en question. Parmi l’assistance se trouvait l’ambassadrice Liliana Cino, le Consul Général du Pérou de la ville de Los Angeles, et le Vice Consul Ivan Solari.

 Pio conferencia

Nous voulons remercier la Peruvian American Medical Society pour son appui et diffusion de la Médecine Ancestrale du  Pérou, particulièrement Rocio Zumaeta pour son grand travail d’organisation. Egalement l’Université de Californie, Irving pour son invitation. Nous nous réjouissons de ces initiatives qui permettent que cette Médecine soit davantage connue .

Advertisements